AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Fiore Nord :: Monts de Waas :: Route du Péril Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mise en Péril ? [Erel]

avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2015
Sam 18 Fév - 2:22
Pour une raison aussi logique qu'étrange, l'être humain cherche toujours à aller plus loin. C'est également le cas d'Ainsel qui, après s'être améliorée dans la maîtrise de sa magie ainsi que dans sa capacité à se débrouiller seule décida d'accepter une quête un peu particulière. Celle-ci consistait a escorter une personne travaillant pour le Conseil de la Magie a travers la Route du Péril. Notre chère fée n'avait encore jamais fait de quête de ce genre seule mais il lui fallait un jour franchir le cap. Si elle réussit, cela lui montrera qu'elle s'améliore et qu'elle pourra viser un objectif plus haut. Si elle échoue, elle se retrouvera tout simplement face à face a sa condition de simple être humain, tel Icare, s'étant brûlé les ailes en essayant de voler trop haut.

Ce genre de pensées traversaient régulièrement l'esprit d'Ainsel qui, stressait un peu plus jusqu'à l'entrée du chemin. Elle souffla un bon coup, et fit le vide dans son esprit jusqu'à ne plus penser à l'échec. Être stressée n'est pas dans son tempérament.

L'homme a escorter était un homme, d'un âge similaire à celui de notre demoiselle; il porte une paire de lunettes et des cheveux mi-longs d'une couleur argentée, l'apparence type d'un érudit. Ses liens avec le conseil n'ont pas pour autant été divulgués. Divulguer des informations n'est pas leur genre, ils préfèrent juste faire appel à des membres de guilde pour les missions "de second ordre" au vu de leur manque d'effectif suite a la Colère du Dragon.

Ils échangèrent rapidement de brefs mots, et se mirent à prendre la route assez rapidement. Après tout, il ne vaut mieux pas rester trop longtemps au même endroit dans ces zones inhospitalières, qui sait ce qu'il pourrait arriver ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 15/01/2017
Dim 19 Fév - 16:55
J’allumais un feu de camp, depuis quelques semaines, je m’étais dit que mon père s’était probablement échapper de l’île carcérale et qu’il gambadait dans le pays à ma recherche. Mais je n’en étais absolument pas sûr, c’était là le gros problème. C’est pourquoi il fallait que j’obtienne ces renseignements. Malheureusement, depuis la Colère du Dragon, rares étaient les voies maritimes qui n’étaient pas encore closes vers l’île. Il fallait donc que je trouve une des exceptions à la règle qui revenait de l’île ce qui fut assez compliqué mais ce soir-là je suivais une bonne piste. Selon un officier que j’avais torturé puis laissé partir nue couvert de sang, un jeune intello pour les aider, le Conseil semble réunir leurs grands esprits pour réagir et comprendre la situation. Quoiqu’il en soit, le type avait sûrement les infos que je recherchais. Je n’aurais cas lui poser la question et à pousser un peu s’il ne veut pas.

Apparemment il passerait par les Monts de Waas. C’est donc là-bas que je me dirigeais. Le feu de camp crépitait et j’élaborais un plan pour le kidnapper quand je le croiserais demain. Etablir des plans était ma spécialité et je réfléchis alors à lequel serait le meilleur. L’attaquer par surprise ? Détruire son esprit grâce à une illusion puis l’embarquer ? Lui mettre une bonne branlée avant de lui faire cracher le morceau ? Pour faire simple, je décidai que je l’endormirai à distance avant d’aller à un endroit assez isolé pour que personne ne l’entende crier dans le cas où cela tournerait mal pour lui.

Je me couchai tôt pour être frais demain et apte à réussir ma mission. Le matin, le feu était éteint et le froid me faisait souffler une petite buée. J’avais froid et j’allais peut-être attraper quelque chose mais j’étais trop proche du but pour y penser. De plus, ce froid ne durait que la nuit puisque le jour le soleil régnait et sa lumière était rapidement pesante, sans ombre, sous mes couches de vêtements. Quoiqu’il en soit, je m’étais positionné sur le bord de la route de terre, assis et méditant avant qu’il arrive. Et il prit beaucoup de temps, assez pour que je déjeune avec ce que j’avais et pour que je doive changer de place et me mettre plus loin à l’ombre d’un arbre qui bordait le chemin.

J’aperçus d’abord, bien loin, la silhouette, noire, sombre, à cause des reflets du soleil, puis elle prit une forme plus humaine. Avant de se diviser en deux. Je compris assez vite que le second personnage, qui était une femme, était une mage chargé de s’assurer du bon déroulement du voyage. Malheureusement je ne pouvais précisément donner sa puissance, elle n’était pas énorme sinon je l’aurais senti plus loin mais peut-être était-elle plus forte que moi, ou de mon niveau. Quoiqu’il en soit, il y avait des chances qu’elle résiste à mon sort de sommeil et qu’elle fasse cabosser tout mon plan. Plan que je modifiai donc immédiatement pour une altercation pure et simple. J’étais l’auteur de beaucoup d’agression, d’attaque, de kidnapping de sous-fifres du conseil, peut-être avait-il prévu que j’interviendrais ? Ou avait-il peur d’une autre menace ?

Lorsqu’ils arrivèrent à 10 mètres de moi, je me levai et me dressa devant eux, au milieu de la route. J’étais camouflé et avait sûrement une allure un peu inquiétante, ils arrêtèrent leur marche. Je pris la parole sous mon foulard :

« Excuse-moi jeune fille mais j’ai besoin de t’emprunter ce gars-là, pourrais-tu me laisser lui faire cracher quelques informations ? »

Ma voie était froide et on pouvait sentir ma colère contre le Conseil dans mes mots. Il était évident que dans le cas d’un refus, un combat s’engagerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2015
Jeu 23 Fév - 2:12
Est-ce que vous savez ce que nous appelons l'ironie dramatique ? Dans la littérature, nous parlons de l'ironie dramatique lorsque, par exemple, quelqu'un nous fait une remarque totalement anodine et que, quelqu'un sait des choses qui donnent à cette remarque un tout autre sens, tragique. Par exemple si vous êtes dans une boulangerie et que vous dites "Bon sang ! Qu'est-ce que je suis impatient de goûter ce magnifique éclair au chocolat !" Si quelqu'un sait d'avance que vous subirez une mort certaine dès la première bouchée car la nourriture que vous mangez contient du poison. C'est une situation d'ironie dramatique. Ceci a quelque chose de cruel en soi et si je vous dit cela, ce n'est pas pour une raison anodine.

Ainsel se trouvait plus ou moins dans cette situation, un homme étrange s'était présenté devant elle. Son visage était caché, le seul réel signe distinctif qu'il y avait était ses multiples bâtons de différentes formes qu'il portait sur son dos. Il s'agissait peut être d'un vendeur de cannes itinérant ou alors quelqu'un qui se cherchait un style mais... Malheureusement pour notre demoiselle, c'était loin d'être le cas.

Celui-ci lui avait demandé "d'emprunter" son protégé pour "faire cracher des informations". Elle se disait donc qu'elle allait refuser poliment et reprendre la route comme si que tout le monde avait reçu son éducation et sa gentillesse aveugle. C'est pour cela qu'elle laissa avancer le mage du conseil et s'adressa directement au mec aussi mystérieux que menaçant (Ceci reste une question de point de vue, Ainsel ne voyait là qu'un simple mage inoffensif, quelle innocence)

-Je suis vraiment navrée, mais il est impossible pour moi de vous laisser faire ça. Vous pouvez toujours faire un bout de route avec nous, et, si il le désire, peut être qu'il pourra accéder à votre requête une fois arrivés au Fort Wyvern.


Elle était calme et sereine, comme a son habitude, sa grande éducation lui faisait même ajouter une légère couche qui pourrait être considéré comme une très mauvaise plaisanterie de la part de personnes inconnues ou mal intentionnées pensant qu'il était évident pour tout le monde qu'il n'étaient pas là pour de simples politesses. Oh mais qu'est-ce donc que cette mauvaise couche ? Il s'agit tout simplement d'un :

-Sur ce, puis-je disposer ?

Oui, toujours demander si la discussion est terminée avant de partir, c'était ça qui pouvait souvent paraître pour le plus étrange. Et vous devez vous douter que dame ironie dramatique allait intervenir à ce moment. Après tout, narrer une histoire où il ne se passe rien n'est pas digne d'un narrateur. Seuls quelque personnes très expérimentées savent transformer des tranches de vie sans histoires en véritable chef d'oeuvre, et je n'en fais pas partie. La discussion n'allait certainement pas s'arrêter là. Qui sait ce qui allait arriver par la suite ? Aucune histoire n'est écrite à l'avance après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 15/01/2017
Jeu 23 Fév - 18:44
"Je suis vraiment navrée, mais il est impossible pour moi de vous laisser faire ça. Vous pouvez toujours faire un bout de route avec nous, et, s’il le désire, peut-être qu'il pourra accéder à votre requête une fois arrivés au Fort Wyvern."

Cette fillette n’était donc pas prête à me laisser disposer de ce misérable et faible membre du Conseil. Cette réponse ne me laissa pas indifférent et me fit m’attarder sur elle alors que jusqu’alors je ne lui avais presque pas adressé un regard. Elle était plus petite que moi, mignonne et bien plus jeune que moi, de 5 ans au moins, ses cheveux et ses yeux verts étaient les détails qui perturbaient le plus. Cela me fit alors beaucoup de peine de devoir lui faire du mal.

Lorsque je la regardais attentivement, j’avais l’impression qu’elle se fichait de moi, elle ne semblait pas comprendre que j’étais une menace, quelqu’un d’agressif qui voulait faire du mal à celui qu’elle devait protéger. Même si cela commençait à m’énerver, mon esprit de stratège prit le dessus.

*Elle n’est pas sur ses gardes, elle te pense innoffensif, c’est une ouverture *

C’était vrai, elle ne se sentait pas en danger et je pouvais encore profiter de cela. Si j’avais eu moins de colère envers celui qui se tenait à côté d’elle, peut-être aurais-je pu la manipuler et faire un bout de chemin avec elle et me débarrasser d’elle quand elle aurait le dos tourné. Ce plan était vraiment le meilleurs mais je ne pouvais tenir, de plus, rien ne me disais que cet homme si silencieux ne restait pas sur ses gardes. Il était possible qu’il sache qui je suis puisqu’en ces temps les anti-Conseil violent comme moi se faisaient rare encore. Elle rajouta alors :

"-Sur ce, puis-je disposer ?"

Est-ce qu’elle se fichait de moi ? Qu’est-ce que ça voulait dire ? Elle essayait de me décrédibiliser. Je ne dis pas que je suis aussi dangereux que certains mages noirs de rang S ou plus mais j’avais le sentiment que c’était pour elle une façon de me remettre à ma place. Peut-être qu’elle pouvait faire la fille hautaine avec moi mais peut-importe car j’allais l’écraser pour atteindre mes objectifs et elle ni personne ne pourrait m’en empêcher. Je la regardais dans les yeux, j’allais en finir d’un coup, cette mascarade avait trop duré, ils avaient déjà mis beaucoup de temps à venir, ma patience a des limites. Je soufflai puis lentement leva mon bras vers un bâton tout en lui disant :

« Tu ne veux donc pas coopérer… Apprête toi à voir une forme de magie que tu n’as jamais vu auparavant »

Mon bras se saisit de celui du milieu puis le planta d’un seul coup dans le sol, deux autres suivirent sur les coté, planté de façon un peu incliné, d’une voie plus sérieuse je prononça la formule :

« Cercle magique à trois branches : Crucio »

Fixant la fille, je la laissais aux mains de mon sortilège. Peut-être le plus puissant que je maitrise à ce jour.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Mise en Péril ? [Erel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La decentralisation, mise ne oeuvre difficile
» mise a jour de la beta test
» Prochaine etape dans la mise sous tutelle d'Haiti ?
» Recensement : Mise à jour des membres L.S.D
» Répétition et Mise en scène - Morgan Ciallmhar (Rp)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Rise's Tale :: Fiore Nord :: Monts de Waas :: Route du Péril-
Sauter vers: