AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Fiore Centre-Sud :: Montagne de l'Eau Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sentier de l'incertitude [pv Ainsel]

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 26
Ven 5 Mai - 16:42


« En perpétuelles réflexions ~ »






S

i sa missive nouvelle lui seyait à merveille, la sorcière ne pouvait que s’étonner de se voir ainsi assigner une compagnie de voyage. La chose lui semblait bien absurde. N’était-elle pas compétente et professionnelle ? Mais peut-être qu’il y avait plus à craindre que les risques encourus. Ou bien son potentiel encore juvénile était-il prétexte à l’adjoindre d’un élément complémentaire ? Sa tâche était bien simple du reste, on ne lui mandait rien d’héroïque. En sa qualité d’espionne, elle n’aurait pas même à livrer bataille. Aussi trouvait-elle étrange et grotesque d’ajouter un éventuel fardeau à sa charge, quoiqu’elle aviserait sur zone ? Elle s’imaginait là qu’on avait dû user d’une influence extérieure, ou bien qu’il s’agissait d’une méthode dissimulée d’évaluer le personnel trop souvent en vadrouille et jugé peu digne de confiance. Sa pensée lui intimait d’avantage de méfiance que de prudence, phénomène dont-elle ne laisserait rien paraitre. Elle redoutait bien plus les hommes que les périples, tout du moins leurs consciences et leurs cœurs faillibles.

L’Azriel avait d’étrange cette trogne d’angélique impérissable, même dans l’adversité, comme figée pour l’éternité. Mais ce joli minois aux traits délicats n’était-il pas sa meilleure arme, du reste ? Elle gageait d’attendrir son compagnon d’infortune, ou tout du moins elle l’espérait. Puisque s’il venait à agir de lui-même et menaçait la réussite de sa collecte d’informations, elle n’aurait le moindre scrupule à l’abuser. Naguère encore, elle avait dû s’y résigner par deux fois, au détour de sursauts d’émotions qui accablaient ses pauvres camarades. Seule l’Azriel n’y était pas sujette, aussi avait-elle signalé écarts et risques de bavures à ces nigauds n’en ayant pas tenu comptes; avant d’avoir à les maîtriser avec froideur et presque méprit. Certes la sottise et maladresse de ses sujets d’études n’était pas pour lui déplaire, mais elle ne tolérait guère l’insubordination, comme les initiatives émotives dont ne pouvait résulter qu’une perdition certaine. Voilà qui justifiait sa surveillance, alors.

La belle rose n’allait pas blâmer ses maîtres d’avoir grand peine à saisir sa subtile personne, pas plus qu’elle ne s’indignait de n’être guère plus appréciée par ses pairs. A vrai dire, elle n’avait que faire d’être enviée, reconnue ou même associée à quelques excitantes campagnes. Ce genre de bagatelles insipides n’avait pas lieu d’être en son esprit d’épurée. Aussi s’accommodait-elle parfaitement des diverses besognes  qu’on lui assignait. Bien qu’elle se permette d’en méditer l’utilité et la pertinence. La sorcière avait tout l’air d’une odieuse hypocrite, doublée d’un monstre insensible, pouvant brutaliser ses partenaires pour un rien. En plus d’être encline à être nocive pour leurs esprits qu’elle polluait à loisir, venant triturer des cervelles sans vergogne. Sans doute ne tolérait-on ses fantaisies et facéties qu’au vu de son remarquable esprit de déduction, ses prouesses accomplies et son potentiel formidable en matière d’espionnage. N’avait-elle pas contribué à traquer des infiltrés ?

Son raisonnement trop poussé lui intimait de s’en remettre à sa nouvelle compagnie. Et elle savourait presque l’ironie d’un adage populaire, où un ultime incident navrant suivrait les deux déjà vécus. Que de superstition songeait-elle, phénomène bien risible à son sens. Mais elle se garderait bien de froisser l’énergumène. Elle en espérait presque d’être épatée, avec grande surprise à la clé. Sa rêverie la laissait fabuler à tout type de personnage, sa préférence allant à un être un brin docile et doué d’un sang froid exemplaire. L’Alucard s’accommoderait cela dit d’un piètre suivant, aigri et gauche. Elle aurait tout loisir d’éprouver un tel drôle, afin de s’en défaire en ville. Mais elle voulait croire qu’on lui serait utile, plaisant et fascinant. C’était-là l’occasion idéale d’observer et d’apprendre d’un mage issu d’une guilde légale, illustre et fière. Aussi sa digression ne pouvait-elle qu’elle un délire peu crédible et mal venu ici bas. Elle s’apprêtait d’ailleurs à en fouler le seuil. La splendeur du bâtiment la figeant.

La donzelle si sensuelle et fabuleuse avait gagné le bourg à la nuit tombée, avant de s’enquérir d’un lit en une auberge inédite, puis de déporter ses souliers tôt matin au siège du prestige. La demeure d’une mage sainte qu’elle pensait pénétrer en toute impunité et furtivité. Sa créature reposait en ses bras, contre un confort bien douillet. Sa tenue bouffante et sombre, coiffée d’un tricorne, évoquait sa nature équivoque. Là elle en perdait presque sa superbe, car l’habit dessinait moins sa silhouette avantageuse et plantureuse. L’Azriel n’avait fait qu’estimer sa tenue de rouge peu discrète à l’entreprise, d’autant qu’elle n’avait nulle envie d’être aguichée pour l’heure. Aussi s’engouffrait-elle en la bâtisse imposante, le pas léger raisonnant à peine. Seule sa bonne fée la trahissait, ses vocalises adorables déchiraient la quiétude des ténèbres. La sorcière s’évadait alors à la pénombre chatoyante, afin de s’égarer en ce domaine jamais visité. Elle semblait là désirable visiteuse, bien que loufoque et quelque peu équivoque. Il lui plaisait fort d’admirer l’architecture.


Spoiler:
 
Crédit: Cali' in Epicode

_________________
« I wanna be the very best ~ » - character's song
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 18/07/2015
Dim 18 Juin - 0:58
Il y a un début à tout, et dans le cas de notre chère Ainsel, à ses missions en tant que mage de Lamia Scale. Ceci étant important pour chaque mage, celle-ci ne devrait en aucun cas se dérouler seul a moins d'être un héros implacable avec des pouvoirs qui dépassent l'entendement ainsi qu'un sang froid hors du commun. Ces cas sont très rare et ce n'est pas celui de notre mage non plus. Celle-ci avait obtenue sa magie grâce à un Lacrima et ne la maîtrisait pas entièrement, de plus sa nature digne d'enfant de bonne famille ne l'avait jamais confronté à une réalité remplie de malfrats pouvant être pire que son père.

Elle était inquiète et avait du mal à trouver le sommeil, d'autant plus qu'elle ne savait toujours pas comment faire pour dormir paisiblement sans avoir la sensation de gêne due à ses ailes qui semblent être désormais réelles. Effet secondaire du lacrima probablement, quoi qu'il en soit, dans les début à toutes choses, elle espère que le début de l'adaptation ne sera pas trop long, d'ici ce que cela se fasse, elle se sert de sa magie illusoire afin qu'elle ne ressente aucune impression de gêne. Seule solution pour tenter de s'endormir. Elle pourrait faire la même avec le stress qui montait en elle, mais l'anxiété était une réaction naturelle et notre Ainsel souhaite par dessus tout rester comme elle est sans utiliser de substitut pour cacher des éléments liés à sa manière d'être.

Elle se leva avant l'aube, afin de se préparer comme il se doit, pour s'habiller, elle porta une robe verte laissant bien le dos nu, le temps de trouver un moyen de s'habiller correctement avec ses ailes. Elle pris également un petit sac transportant le strict minimum, un peu de tout pour survivre en pleine nature si nécessaire, de l'argent et de la nourriture. Elle ne savait pas du tout comment tout allait se dérouler, si ce n'est qu'elle serait avec une autre personne qui la rejoindra dans le hall. Une fois prête, elle s'étira un bon coup et se déplaça jusqu'au hall, où elle aperçu une femme aux cheveux rose dans une tenue de sorcière. Même si la définition de sorcière peux paraître superflue dans ce monde où la magie est commune mais, ceci est un autre débat. Elle s'approcha d'elle en la saluant telle une jeune fille bien éduquée.

-"Bonjour. Je suis Mademoiselle Eliah, et au vu de votre apparence, vous devez être Mademoiselle Alucard. Je suis votre partenaire de mission, ravie de vous rencontrer.

"Mademoiselle Eliah", toute personne connaissant la famille sait que toutes les personnes qui étaient appelés ainsi eurent un triste sort de générations en générations, elle même en est consciente au vu que sa mère est toujours portée disparue et que les seules informations qu'elle ait à ce propos concerne une morsure de serpent au cou et une violente dispute avec son père. D'ailleurs, notre mage possède depuis ce temps la sainte horreur qu'on lui touche le cou, elle ne mets aucun collier ni bijoux et si par malheur vous lui mettez la main dessus, même pour faire une simple caresse, elle se retrouvera tétanisée. Mais bon, malgré toutes ces histoires de famille, elle sait demeurer courtoise et laisser ces histoires de côté. Après tout, elle ne voyait pas en quoi ses problèmes devaient avoir un impact sur sa politesse et la manière dont elle a été éduquée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 26
Ven 15 Déc - 18:49


« Lubie infâme ~ »






V

oilà que surgissait une bien charmante enfant et plaisante compagnie, une jeune fille pleine d’élégance et de mystères qu’osait admirait discrètement la vilaine impassible. La sorcière dénotait fort de l’endroit et ses fastes modestes, son bel ensemble bouffant et sobre l’isolait de ce royaume aux couleurs chatoyantes et miroitantes. Mais peut-être n’était ce là qu’une bâtisse embellie par la simple splendeur d’un clair-obscur, où l’astre diurne sublimait de manière poétique la toile anodine ? Hélas, la donzelle vingtenaire manquait de s’ébahir de ces plaisirs simples et contemplatifs, ce genre de saveur n’ayant pas grand sens en sa cervelle étriquée. A vrai dire, son nouveau sujet d’étude s’accaparait son attention, tant elle semblait si singulière et intrigante. Et la créature assoiffée de connaissances ancrait alors ses prunelles carmines en ce regard innocent d’émeraude, presque naïf.

Outre l’aspect physique qui ne lui apparaissait guère méconnaissable et que son esprit éludait pour l’heure, il lui plairait bien de s’assurer que son spécimen d’éventuelle fée était authentique. L’Azriel avait beau eu tout loisir de côtoyer des bêtes fantastiques en ses aventures, périples et autres ballades, telle une licorne adorée ou d’amusants coquins au derme verdâtre tacheté, elle peinait presque à voiler cette lueur d’excitation qui venait embellir sa figure. Mais à trop s’émoustiller et fabuler, elle manquait de voir s’effriter sa concentration face au phénomène courtois. Et tandis qu’on daignait la saluer avec plus d’égards que nécessaire, ceci pouvant traduire une certaine éducation chez sa camarade, la belle rose ôtait sa grande coiffe un fugace instant, avant de s’incliner légèrement. Là elle s’adonnait à un semblant de révérence, témoignant dès lors le respect du aux bonnes gens, sans lâcher son familier endormi.

Puis elle soufflait mot de sa belle voix mélodieuse, au demeurant bienveillante et charmante comme l’évoquait sa trogne d’angélique factice. « Enchantée, mademoiselle. Azriel Alucard, pour vous servir. » Mais peut-être que sa simple vision fantaisiste la donnait niaise ? Elle n’y songeait pas, d’ailleurs. Quand bien même abuser autrui l’amusait beaucoup. Enfin, si d’aventure la verdâtre remarquait la présence minuscule et paisible d’une mignonette rondelette, sa maîtresse lui confiait en murmure qu’elle pensait justement la laisser aux bons soins de la seigneurie des lieux. Une facétie à laquelle devait bien s’attendre cette dernière, qu’une étrangère stupéfiante et insouciante gagnerait après avoir mandé poliment qu’on l’y guide. En effet, la vilaine n’avait de scrupule à prétexter la crainte d’éventuelles complications imprévisibles, afin d’aller trouver la femme qu’on disait maternelle et fabuleuse, merveilleuse et saisissante.

Nul doute que cette requête loufoque et osée amuserait ces drôles de dames, en plus de voir cogiter la malheureuse Ainsel. Et tandis qu’elle s’y adonnait, l’élève prodige de la rivale saluait cette noble âme avec tout autant de respect que témoigné à la jeune fille, malgré une révérence plus maniérée et fantaisiste. Avant d’enjouer sa camarade qu’elle pensait fin prête à s’élancer vers l’aventure, sans hâte toutefois. Puisqu’il ne lui servait de rien de faire languir son nouveau sujet d’étude, qu’elle tourmentait peut-être déjà, ni d’ennuyer la maîtresse de guilde et mage sainte fort occupée par ses obligations et sa paperasse. Elle n’aspirait plus à vrai dire qu’à en apprendre d’avantage sur cette petite fée lui évoquant une autre demoiselle, alors qu’elle portait la ballade vers l’horizon. L’aînée du duo insolite et merveilleux proposait à sa camarade de faire halte en fin de journée aux abords du fleuve sud. Là même où nombres petits hameaux avaient su se développer autour d’une activité de pêche prolifique.

Sans omettre un commerce fluvial sur les rives. Le plus proche village s’avérait à demi dépeuplé depuis que le fléau avait déferlé et balayé le sud-est du royaume. La sorcière ne redoutait ni le silence et l’aigreur d’une peuplade, pas plus qu’elle ne s’inquiétait de la présence de patrouilles miliciennes locales et de l’aspect sinistre des lieux à la nuit tombée. Les irréductibles locaux et leurs manières modérément hospitalières traduisaient simplement la déception de ces gens envers la couronne et les institutions magiques n’ayant su leur épargner leurs déboires. L’Azriel songeait que le phénomène s’apaiserait avec les années, que la bourgade connaîtrait un nouvel essor, un regain d’attractivité et un afflux de nouveaux arrivants. En l’attente de quoi elle préconisait patience et tolérance, tandis qu’elle confiait ce triste constat à sa compagnie de voyage. Celle-ci avait d’ailleurs tout loisir de dénigrer cette destination si équivoque, quand bien même le tracé désigné par la sorcière semblait être le plus bref au-delà de son caractère atypique.

Crédit: Cali' in Epicode

_________________
« I wanna be the very best ~ » - character's song
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le sentier de l'incertitude [pv Ainsel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Sentier Argenté [Lumy retrace son passé]
» Sur le sentier.. [Libre]
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Le chateau Beauclair
» Spiruline !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Rise's Tale :: Fiore Centre-Sud :: Montagne de l'Eau-
Sauter vers: