AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Partie Hors-RP :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fortuite entrevue [pv Blue Yeinei]

avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 26
Ven 26 Juin - 15:30


« La dame en rouge ~ »






S

ous le regard de l'astre diurne, la sorcière s'en retournait chez les sirènes. Ses souliers de pourpre arpentait la terre, sentier de quiétude absolue battue par la brise. Le ciel étant clément, elle n'arborait sa panoplie si sobre de bouffante. L'air n'était sec ou torride. Et d'entre ce tissu d'un beau rouge, se profilait la caresse du vent et des rayons des blés. Ces douceurs allaient de connivence, ne l'éprouvant guère. Ainsi n'alla-t-on se navrer à déceler une perle de rosée sur ses chairs attrayantes. Il faisait donc bon vivre. Elle eut la ma ballade paisible. Son familier était du voyage, reposant en ses bras gardiens. L'Azriel avait d'étrange, son air d'angélique et sa trogne enfantine. Si bien qu'on lui prêtait seule, cette candeur fabuleuse. Hélas, nombre gens étaient dont ignares. A vrai dire, la belle rose endossait d'aventure la figure maternelle. En bonne marâtre, elle veillait cette amie d'enfance.

La voilà dont portant sa bonne fée, douée d'une masse ridicule. Naguère encore, on l'affabula d'une raillerie. Il flottait entre elles, cette même lueur chatoyante et adorable; d'un être si bon, d'une naïveté factice et d'une nature de petiot. Et tandis que bouboule somnolait contre elle, la donzelle fredonnait quelques aria charmants. De sa belle bouche s'évadait le souffle séduisant la flore. Ainsi se ravie-t-elle, alors qu'un mésange se perchait à l'acier du casque. Là elle tu son chant, et épousait celui du volatile. Ces rustiques vocalises, ravivaient celle d'une endormie. Elle n'avait la faculté de parole, tout juste de vibrations de bambin. Hélas, la rose se navra bien de son geste. car elle arracha sa compagne à ses songes. La bête s'étira un brin, entre deux bâillements. Puis elle bondit la trogne d'une sorcière, et l'enlaça. Son juste répondant se traduit par un doux baiser aux joues, en guise de salutations.

Du reste, quelques palabres suffirent à émoustiller l'être fabuleux. L'insolite duo était dont bien gourmand. L'une fin gourmet, l'autre ogre nain. Cette jouissance fit déchanter le volatile. Si bien qu'il prit congé de sa dame. Elle n'en éprouva nul regret. Son rire fin, cristallin et douillet, filtrait à ses lèvres. Ces dernières irrésistibles, couvèrent la petiote de douceurs tant elle demeurait adorable. Soudain elle dénotait l'achèvement du périple, la voilà à bon port. Une fois évadée du bosquet bordant la plaine, elle eut tout loisir d'admirer la bâtisse se dessinant à l'horizon. Quelle fière allure, songea-t-elle. Un autre aura rit, lui contant qu'elle n'avait rien à lui envier. Fort heureusement pour elle, ce bellâtre n'osait rôder ici. Elle le voyait déjà bien assez en sa bourgade, Shirotsume la blanche. Aussi fila-t-elle vers sa dernière demeure, l'impérissable sourire aux lèvres et l'air bien serein. Là elle s'immisçait dans l'endroit, saluant au passage quelques connaissances. Puis elle apparue au bar, éblouissante.


« Bonsoir tout le monde. Tournée générale, si si, j'insiste. Avec Lyra nous prendrons un grand verre de jus de fruit, je vous prie l'amie ~ »


Juste au cas où, Lyra ressemble à ça :
 
Crédit: Cali' in Epicode

_________________
« I wanna be the very best ~ » - character's song
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Sam 27 Juin - 1:08
Je venais d'arriver. Ou plus précisément mon corps principal. Du haut de mes 10 tonnes de lacrimas, de câbles en tout genre de dispositif de communication on me transportais. Sans un bruit je me déplaçais à travers les terres, une vague image passait, ou j'avais encore mes pieds pour courir dans l'herbe. Un temps lointain. 35 années sont passées et ceux que je côtoyais ou du bien changer. Je ne suis même pas sûre qu'ils me reconnaitraient. C'est fou, lorsqu'on nous retire la contrainte de mourir de vieillesse, le monde tourne au ralentit. Un beau soleil vient frapper mon corps de cristal qui luit légèrement. Ma première interaction avec ce doux astre depuis longtemps. Je ne peux pas encore me matérialiser, je ne peux qu'observer un paysage magnifique prisonnière de mon cristal. Sous ce beau ciel azur nous traversons les campagnes, les montagnes, les plaines. Je ne vois même pas le temps passé. Je me retrouve dans une cave sombre. Je panique un peu, mais tout va bien j'entends quelques voix, elles me rassurent, ça signifie que je ne suis plus seule. Avant de dire quoi que ce soit, j'attends l'énergie nécessaire pour me matérialiser. J'apparais alors dans un petit flash lumineux devant les personnes encore un peu surpris de mon entrée. Ils me regardent comme si j'étais une sorte d'alien, mais se rattrapent bien vite en se présentant comme mes acquéreurs et mes employeurs. Ils m'expliquent que j'aurais à gérer le bon fonctionnement de la guilde, agenda, mission et toute sorte d'autres choses. Ils me sous-estimes. Mais j'ai un foyer maintenant, le monde s'offre à nouveau pour moi. Plus de maladie, plus de contrainte physique et une base de données entière à remplir avec une quantité astronomique d'espace encore libre. J'ai hâte. Juste hâte de la remplir, de connaitre encore plus de choses, même si je dois passer mes jours entiers à lire, a apprendre. Je serais la première à avoir le savoir absolu. On me rappelle à l'ordre me donnant les dossier des membres de la guilde, pouvoir, occupation, caractère. Une journée s'écoula, mes propriétaires étaient contents de mes services. Mais je m'ennuie, c'est une tâche assez simple. alors pour m'occuper je sers des boissons, des plats. Je suis un peu débordée quand une dame demande la tournée générale. Je passe entre les tables en flottant. Servant et donnant les boissons demandées. Je passe devant la dame qui avait commandé.Bonjour mademoiselle Alucard. Je souhaiterai savoir quel jus vous allez prendre.
Je la fixais droit dans les yeux, récitant tous les jus que nous avions. Mais un petit détail, je ne l'avais jamais rencontrée. Les lois humaines disent qu'il faut se présenter d'abord alors je commence.Je suis le projet iƎnEi la nouvelle "scribe" de la guilde Mermaid Heel. Je suis présente dans l'enceinte depuis 26 heures 17 minutes. Je vous souhaite un bon retour de la mission N° 7658. Si dame Alucard souhaite quelque chose je suis présente pour votre bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 26
Jeu 2 Juil - 18:07


« Un grain de folie ~ »






A

l'aube d'une fortuite entrevue, plus fabuleuse encore que celle d'hier, l'Azriel s'émoustilla d'elle-même. Il lui sembla nager en plein rêve. Et se jouait-on d'elle, de cette naïve enfant trop éprise de magie ? Elle n'en cru rien, et balaya cette funeste pensée qui ne saurait entacher cette félicité l'enivrant. Ainsi la belle rose s'ébahit devant la nouvelle. Ses prunelles de pourpre la fixant avec admiration. Cette menue impolitesse, lui intimait de contempler d'aventure la donzelle. Il flottait un parfum de mystère, d'une saveur telle qu'elle s'en délecterait à le percer. Car l'énergumène savait son nom, mais la réciprocité lui fit défaut. Et l'originalité de ses aveux vit naitre sourire à cette belle bouche. Des lèvres irrésistibles d'où un rire cristallin désirait l'évasion. Mais elle laissa faire sa comparse, qu'elle s'affirme et pousse pour elle, ce bruissement mielleux d'un marmot comblé. Elle scella ses prunelles abusées.

Et s'inclinant un brin , avec plus de respect que de malice, la belle rose déclama son discours. Elle épousait celui de la bleutée, petiote toute aussi charmante qu'adorable. Et il lui plairait fort de l'étreindre, avec la tendresse d'une mère. Mais elle s'en garda bien, histoire de ne voir bouder son acolyte fushia. L'Azriel récitait alors ces mêmes points, de son patronyme à la date très exacte de son entrée dans l'ordre des amazones. Et la traiter avec plus d'égard qu'un autre failli bien l'amuser, mais elle dit n'en être que peu digne. Elle avait pour elle cette somptueuse humilité, lui donnant plus d'éclat. Alors elle manda un cocktail de tout fruits présent en l'espace. Et de ne pouvoir lire en elle, cette si énigmatique enfant, lui intima de la séduire. Loin d'elle l'idée de voir-là une manigance du Conseil, ou bien le virus d'une perfide gente. Mais elle aspirait à tout savoir d'autrui, à leur ravir cette intimité les enchainant à la une bien sotte faiblesse. Ainsi croyait-elle s'offrir es faveurs d'une entité plus inhumaine qu'elle.


« Je vous en prie, appelez-moi Azriel, l'amie. Et pourrais-je vous enlever un instant, histoire d'en apprendre plus à votre propos ? Nous aimons tant les histoires ici. »

Elle n'avait nullement omit de la saluer et félicité de sn entrée à la guilde. Un prétexte alléchant pour s'accaparer son entière attention, comme broyer tout doute planant. Ainsi lirait-elle sincérité ou mensonge. Si la belle n'avait d'aura, elle possédait bien un cœur, une âme faisant d'elle cet être singulier et attrayant. L'angélique trouva siège à sa mesure, une chaise ni trop rustique, ni bien raffinée. La belle table ronde, si modeste et plateau de jeu à la fée dansante, lui servit d'accoudoir. Elle y allongea ses bras frêles et nus, avant que n'y repose de voluptueuses formes. Là pendaient à ses flancs, des ailes d'une blancheur inégalée. L'Alucard s'aimait à séduire les esprits, à sembler merveilleuse et facétieuse. Ses prunelles glissèrent sur cette place vide face à elle. Et faisant étalage de ses dons fabuleux, la dame en rouge fit se mouvoir l'objet. Invitant ainsi sa proie à sa table. Elle paru la plus délicieuse du monde. Lyra elle, attendrait avec envie sa collation, qu'elle siroterait à la paille.


Crédit: Cali' in Epicode


_________________
« I wanna be the very best ~ » - character's song
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 9 Juil - 14:45
Je la regardai curieuse de ce comportement typiquement humain. Savoir l'histoire des autres, c'est dans mes cordes. Mais après tout cela peux être intéressant mis a part des politesse et mon travail pas beaucoup m'ont demandé pourquoi une fille sans pieds, qui flotte dans les airs obéissante aux membres parcourant les recoins comme une existence fantomatique.
Lorsqu'elle commande je recherche pendant quelques secondes avant de sortir tout les fruits présent dans la guilde.
Mes ressources ne me permettent pas d'aller chercher d'autres fruits. Je m'en excuse platement.
Je viens lui servir, doucement sur un petit plateau. Je posais le cocktail devant elle. Me demandant a quoi elle pensais et à vrai dire je veux avoir la réponse derrière son petit sourire. Je pends son poignet et calcul son poule elle n'a rien d'anormal et ne semble pas mentir. Si elle intéresse vraiment à moi je dois lui répondre.
Je me pose alors en face d'elle, galérant un peu à soulever la chaise pour je puisse m'asseoir dessus. Après quelques dizaines de secondes à tirer la chaise comme je pouvais je m’assoie enfin dessus. Je regarde Dame Alucard, la détaillant un peu mieux et prenant des photos pour mettre à jour son profil. Je regarde et je lui dis doucement.
Je répondrais à toutes vos questions Dame Alucard. Pas ailleurs vous avez grossit là.
Je pointe sa poitrine du doigt en penchant doucement la tête légèrement jalouse, vestige de mon humanité sans doute.
Dame Alucard, dans votre dossier je n'ai pas votre histoire non plus. Me feriez vous l'honneur d'enrichir ma base de données d'un court résumé de votre histoire ? J’activais l'enregistrement au cas ou je loupais des informations, ce qui m’étonnes mais on ne sait jamais. Je posais mes deux mains sur mes genoux et mon gros pull bouffais totalement ma féminité. Je pensais à des petites choses dans mes circuits qui s'affolait doucement, en fait c'est le premier rencard que j'ai depuis ma première naissance. Je suis un peu intimité surtout que la femme semble être assez réputée dans la guilde pour sa beauté et sa gentilles d'après les commentaires. Enfin mes circuits de mon visage virent timidement au rouge. En fait j'ai pas mal de vestiges de mon humanité... Je suis plutôt heureuse d'avoir garder les sentiments surtout pour une machine. Je sourit radieusement en regardant la dame.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 26
Ven 10 Juil - 2:17


« De malice en perfidie ~ »






L

a verve de cette donzelle l’amusait. La voilà bien émoustillée. Quel être fabuleux, se disait-elle. Elle arborait d’aventure cette douceur aux lèvres, si délicat sur un joli minois. Fort serviable et trop aimable, comme d’une vision délectable, la belle bleue s’accaparait l’attention d’un diable. Ce dernier, tout de rouge drapé, songeait en effet, à lui ravir ses effets. De bonnes mimines pourvues de doigts de fée, comme elle. L’Azriel étudiait ce volatile. Ces faux airs de spectres dévoilaient un esprit frisant l’hominidé. Etait-elle un esprit en quête d’initiation ? La belle rose laissa tout loisir à sa compagne de siroter leur breuvage. L’animal en poussait de petits cris, dignes d’un bambin en régal. Ses bras reculèrent, glissant en douceur sur ce bois vénérable. Là elle les croisait un brin, créant muraille de chair, afin qu’y repose son buste. Et se penchant vers la donzelle, elle projetait grand ombre sur sa compagne. Et de ses lèvres, elle s’abreuvait.

De cette menue gorgée, elle sembla revigorée. A la croisée des regards, si tendres, si délicieux, l’Alucard souffla mots. La belle bleue l’amusait d’aventure. Cette trogne à demi-pivoine, comme ce discours de jeune fille, lui intimait presque un rire. Elle arborait dont un faciès maternel, bien charmant, limite bouleversant. De sa belle bouche s’évadait un murmure.
« J’en serais ravie, mademoiselle. Et devins-je laide avec ces poids ? » Susurra-t-elle enfin, d’un ton bien malicieux. La voilà dont, cette nature de farfadet, de grande enfant. Mais on la savait bonne, tout juste taquine. Un fugace instant vit régner le silence. Désirait-elle un répondant, ou bien n’aspirait-elle qu’à voir déchanter sa voisine ? Naguère encore, on ne l’avait vu si enjouée, au chevet d’une nouvelle arrivante. Mais elle avait décelé, un être bien singulier. Elle se navra juste de ne pouvoir effleurer ces mains des siennes, histoire d’avoir à sentir un frisson, ou d’entendre une pulsation. Elle aimait tant voir s’emballer l’humanité. Du reste, elle se ravirait d’aventure, à la voir rougir de plus belle. Sa position n’avait rien d’anodine, exposant ce cruel volume, pressé, rebondi.

« Imaginez une bourgade ordinaire, quoique côtoyée par nombre artistes et hommes de plumes. Une petiote y vit le jour et s’y épanouie. Et un beau jour, une petite boule rose y vint chanter. Sa mélodie endormit mile gens. Et l’enfant la défendit, clamant qu’elle avait tout d’un gentil. Sa maitresse apparue, une sorcière éblouissante, époustouflante. La petite s’en éprit. Cette demoiselle devint son modèle. Et pour son acte héroïque, l’enfant se vit attribuer la garde de la bonne fée. Après quoi, d’autres aventures l’attendaient, de la découverte d’une licorne, à l’éducation de prestige, tout la combla. Car elle s’épanouie d’aventure, avec ces bonnes gens, héros et mentors. Le reste, vous le connaissez, la triste histoire d’une guerre bien vaine. Mais parlons de vous ~ »
Crédit: Cali' in Epicode

_________________
« I wanna be the very best ~ » - character's song
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Sam 18 Juil - 19:46
Elle me semble un peu... comment dire... énervée ou tout du moins. Je suis vraiment désolé que cette remarque ai entachée le début de la conversation. A vrai dire les humaines sont sensible sur ce point alors je devrais me taire à l'avenir.
Une ancienne sorcière vous dites? J'ai peut être ça dans ma base.
Elle me regarde un peu interrogative, Bien sur je n'ai pas assez d'information pour retrouver de quelconques informations. J'allais répondre a ses interrogation bien vite, c'est la moindre des choses elle m'en a dis pas mal à son sujet, alors c'est à mon tour.
Je suis le projet iƎnEi Une base de donnée artificielle très complexe, crée pour Blue Yeinei il y a des années une humaine malade, une mourante plus exactement. En fait c'est moi il y a une trentaine d'année, j'ai 54 ans pour l'instant. La conscience de Blue a fusionner avec le projet et je suis née quelques année plus tard le temps que la mémoire se met à défragmenter. Enfin j'ai réussit à avoir une forme physique grâce à un système complexe, disons que vous voyez un amas de données si dense que vous pouvez le toucher. EN gros je suis une nombre infinie d'octet.
Je me levais et lui montrais mes pieds lui expliquant que je n'ai pas assez d'espace pour matérialiser les pieds. Je me rassoit docilement, mes circuits brille légèrement.
En bref Dame Alucard je suis une ancienne humaine, mais je suis maintenant la scribe de votre guilde, avec plein de fonctionnalités pour les membres. Vous y compris, je ne suis pas très forte et je ne peux pas soulever un poids supérieur à 2 kilos. Je fais un mètre 30, et je fais du 70 A. Je lui donnais aussi la tailles de mes hanches et mes mensurations, lui donnant un tas d'informations personnelle, de toutes manière tout le monde y a accès.
Mon vrai corps se trouve au sous sol, si vous avez besoin d'une information une console est disponible. Toute recherche est possible et le projet est encore ouvert si vous avez des choses à m'apprendre. Merci d'avance Dame Alucard.
Ma part est terminée je pense lui avoir tout dis a part si elle a des question précise sur moi, mais je me lève et sert deux trois membres dont le verre est vide et qui m'appelle. mais je regarde parfois la Dame croisant parfois son regard, je me demande si les humaines peuvent avoir un sentiment pour un être artificiel. Voyant que certains couple se forment dans la guilde, je me demande si elle a quelqu'un en vue, c'est pour la science. Une autre Dame tient dans ses mains un journal dont je peux voir la couverture par dessus son épaule, Dame Alucard y est en petite tenue, malgré une expression neutre sur mon visage, le sang virtuel coula de mon nez à flot et je reviens après m'être nettoyer mon visage vers la dame poupre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 26
Lun 20 Juil - 17:42


« Une sorcière bien aimée ~ »






D

emeurant en sa position, figée telle une gargouille, la belle rose se voulait exquise. Elle arborait d'aventure ce doux minois, d'angélique, ne donnant à voir que de beauté et de bonté. Ainsi écoutait-elle la fabulatrice, toute silencieuse et émoustillée. Pour plus de familiarité entre elles, bonnes amies il fallait croire, l'Azriel l'affabulerait d'un doux patronyme; emprunt de malice à vrai dire. La belle bleue était donc la résurrection d'une pauvre enfant. Ces tristes aveux l'auraient bien émue, et engendré lignée de larmes, si naguère elle n'était si étrange, si peu humaine. La voilà bien conservée, se dit-elle. La donzelle s'était figée en ses traits juvéniles, à la manière d'une malédiction l'ayant frappé. Peut-être un diable jaloux d'un génie l'avait maudite; songea-t-elle. Mais elle avait su transcender l'adversité, survivre à cette fatalité et berner la faucheuse. Là elle aiguisa sa douceur aux lèvres, que trop tentée par l'aventure.

Ce constat l'émerveillant, la sorcière n'aspirait plus qu'à en comprendre les rouages. A vrai dire, la technologie lui était méconnaissable. Elle lui préférait la cervelle et l'archaïque machinerie humaine. Et la voyant faire, de ses prunelles rivées vers la terre, elle admirait la magie à l'œuvre. La petiote donnait cette impression d'inachevé, de manque. Elle se réjouit à y voir là une marge de progression, de création, d'emprise sur cette nouvelle existence. Ces derniers détails l'amusèrent, elle y décelait presque un complexe à son égard. mais elle s'en garda bien d'en souffler mot. Puis elle l'admirait, toute altruiste, si serviable et charmante. Du reste, tandis que la bleutée s'affrétait à servir ses consommations, la sorcière songeait à l'aider en son entreprise, concernant ce projet inachevé. A trop y songer, sa lubie du savoir l'enivrait d'aventure. Elle avait d'étrange, cette passion d'engranger une connaissance même impie.

Soudain elle se balançait, faisant bondir quelques formes. Afin de regagner le confort d'un dossier, où se laissait choir ce dos de rouge. Là elle croisait les bras sous sa poitrine, un brin soulevée. Elle dénotait en effet, le sinistre du verre. Un fieffé gredin l'avait entièrement siroté. Mais elle n'irait blâmer sa bonne fée, si espiègle et adorable. Cette dernière somnolait sur la table, vivant du reste un doux songe. Soudain, l'azurée l'intriguait. La vue d'un papelard l'avait captivé, puis vu déguerpir. Etait-il si choquant ? S'agissait-il une nouvelle épouvantable ? Afin d'en avoir le cœur net, la belle usa de magie. Le frêle magazine flottait vers elle. Parvenu au lieudit, la table du silence, elle s'en saisit avec délicatesse. Ses bonnes mimines aux doigts de fée se rirent presque de cette vision. La multitude proférait le murmure, avant de river son regard discret sur elle. Nulle jalouse dans l'assemblée, quelques émoustillées tout juste.


« Regardez Ei-chan, c'est elle la sorcière. Elle est mon modèle, et je vous aiderai dans cette nouvelle vie. »

A bien y attarder ces prunelles, l'on pouvait déchiffrer quelques inscriptions. Si toute fois l'on parvenait à se défaire d'un irrésistible appel envers ces splendides créatures. Sur la page de gauche l'on pouvait lire « L'époustouflante et divine mage sainte, Sajiel Flore Alastor (image), dit la Sorcière Arc-en-ciel. ». La belle rose s'aimait à l'admirer. Etait-elle honorée de figurer à ses côtés ? Sans doute. La beauté des blés n'était guère plus âgée que sa comparse et disciple. Un détail intriguant, en plus de ces similitudes effarantes. Du reste, elle n'endossait d'autres habits que sa panoplie si célèbre et séduisante. Sur l'autre page se pouvait lire « L'adorable et délicieuse Azriel Alucard (image), mage de Mermaid Heel ». De sa mémoire prodigieuse elle gravait dans le marbre cette vision, celle d'une réunion dans la gloire. Puis elle glissait l'ouvrage vers la bleutée et lui susurrait. « Vous n'avez pas répondu à ma dernière question. Mais peut-être vous embarrassais-je ? » A ces dires, elle revint  à sa position d'avachie sur la table, toute séduisante et provocante. Peut-être ses formes la rebutaient ?


Spoiler:
 
Crédit: Cali' in Epicode

_________________
« I wanna be the very best ~ » - character's song
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Fortuite entrevue [pv Blue Yeinei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)
» Blue max
» 03. Pink or blue, there the moment to know

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Rise's Tale :: Partie Hors-RP :: Archives-
Sauter vers: